revenu


revenu

revenu [ r(ə)vəny; rəv(ə)ny ] n. m.
• 1320; de revenir
1Ce qui revient (à qqn, à une collectivité) comme rémunération du travail ou fruit du capital. gain, produit, profit, rapport. « celui-là sera toujours riche qui ne dépense pas son revenu » (Balzac). Arrondir ses revenus.
Revenus du travail. Revenu brut, net, annuel, mensuel. honoraires, salaire, traitement. Avoir de gros, de faibles revenus. Revenu minimum d'insertion. R. M. I.
Revenus du capital. Le revenu de la propriété, de l'entreprise. bénéfice, profit. Revenus immobiliers, fonciers. fermage, loyer. Revenus de valeurs mobilières. dividende, intérêt, rente. Valeur à revenu variable ( 2. action) , à revenu fixe ( obligation) . « Il laissait les revenus de ses placements s'ajouter au principal, moins pour le grossir, que pour en couvrir les risques » (Romains).
Revenu imposable. Revenu fiscal, servant de base pour la détermination de l'assiette de l'impôt. Déclaration de revenus. Impôt sur le revenu ( contribution; contribuable) . « Ne parlait-on pas déjà de l'impôt sur le revenu ? Et comment allait-on l'établir cet impôt ? En mépris du secret de la vie privée des gens ! » (Aragon).
Revenus publics, de l'État. Revenu national : agrégat mesurant les ressources tirées de la production de biens et des services dans un pays, pour une période déterminée. Revenu global, par tête, par habitant. Revenu nominal, réel (cf. Pouvoir d'achat). « un grand ministre est celui qui est le sage dispensateur des revenus publics » (Montesquieu).
2(1723) Techn. Après la trempe, Réchauffage régulier de l'acier suivi d'un refroidissement lent, ayant pour objet d'en augmenter la résilience.

revenu nom masculin (de revenir) Ce qui est perçu, en nature ou en monnaie, par quelqu'un ou une collectivité comme fruit d'un capital placé (intérêt sur un capital prêté, dividende sur un capital engagé), ou comme la rémunération d'une activité (profit) ou d'un travail (salaire). Traitement thermique consistant à chauffer, à une température inférieure à la température de transformation, une pièce métallique ayant subi la trempe, et à la laisser refroidir, en vue de détruire l'état de faux équilibre dû à la trempe. ● revenu (citations) nom masculin (de revenir) Mathurin Régnier Chartres 1573-Rouen 1613 Estimez vos amants selon le revenu. Satires, XIII revenu (expressions) nom masculin (de revenir) Politique des revenus, action des pouvoirs publics pour répartir équitablement entre les catégories sociales les revenus provenant de l'activité économique de la nation. Revenu minimum d'insertion (R.M.I.), prestation assurée aux personnes les plus démunies et s'accompagnant de mesures de réinsertion sociale. Revenu national, valeur nette des biens économiques produits par la nation. Revenus publics, revenus de l'État, ce que l'État retire soit des contributions ou des impôts, soit de son domaine. ● revenu (synonymes) nom masculin (de revenir) Ce qui est perçu, en nature ou en monnaie, par...
Synonymes :

revenu
n. m. Ce que perçoit une personne physique ou morale au titre de son activité (salaire, etc.) ou de ses biens (rentes, loyers, etc.).
Impôt sur le revenu, qui frappe les revenus annuels des contribuables.
Revenu national: somme des salaires et des profits nets générés par l'activité des agents nationaux.
|| Revenus publics, de l'état: ce que l'état retire des contributions ou de ses biens.

I.
⇒REVENU, -UE, part. passé, adj. et subst. fém.
I. — Part. passé de revenir.
II. — Adj., CHASSE. [Corresp. à revenir I B; en parlant du cerf, du chevreuil, du daim] Revenu de tête. Dont la tête a été regarnie par le revenu. (Ds BESCH. 1845, Lar. 19e-20e).
III. — Subst. fém.
A. — CHASSE. [Corresp. à revenir I A] Action des bêtes revenant pâturer. L'heure de la revenue (DG).
B. — [Corresp. à revenir I B]
1. CHASSE. Nouveau développement des bois des cervidés et de la queue de quelques oiseaux, après leur chute, après une mue ou lors du passage à l'âge adulte (d'apr. DUCHARTRE 1973). Synon. refait, revenu.
2. SYLVIC. Bois nouveau revenant sur une coupe de taillis. Une belle revenue (Ac. 1798-1935).
C. — [Corresp. à revenir II A] Rare. Fait de revenir à son point de départ. L'allée et la revenue (LITTRÉ). Ah! ce n'était pas [rentrant ruiné au nid familial] le soldat matamore dont il annonçait jadis la revenue triomphale (RICHEPIN, Cadet, 1890, p. 17). La douce revenue, soupirait le roi [retournant dans sa Navarre, après trois ans d'absence] (D'ESPARBÈS, Roi, 1901, p. 123).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. Subst. fém. 1. 1155 « retour à un endroit » (WACE, Brut, 9331 ds T.-L.); 2. 1283 « rapport, revenu provenant d'un bien » (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Coutumes de Beauvaisis, éd. A. Salmon, § 774: se l'en voit qu'il [le bois] vaille meins par mauvès terroir... ou par mauvese revenue); 3. 1307 « jeune bois qui repousse sur une coupe de taillis » (doc. ds GDF. Compl.); 4. 1328 vén. « retour du gibier au fort où il s'embûche » (doc. ds DU CANGE, s.v. revenuta2). Part. passé fém. subst. de revenir; le sens 3 est relevé sous la forme du lat. revenuta en 1267 ds DU CANGE; au sens 2, a été évincé par revenu. Fréq. abs. littér.:5 074. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 8 541, b) 8 136; XXe s.: a) 6 431, b) 6 053.
II.
⇒REVENU, subst. masc.
A. — [Corresp. à revenir II A] Rare. Celui qui est revenu de l'autre monde, qui est ressuscité. V. agitateur2 ex. 28.
B. — CHASSE. [Corresp. à revenir I B] Bois renaissant sur la tête du cerf, du chevreuil, du daim; queue revenant aux faisandeaux et aux perdreaux. (Ds LITTRÉ, DG). Synon. revenue (v. revenu, -ue III B 1). Un cerf, un chevreuil porte quatre ou six de revenu (ou de refait) (Lar. 20e).
C. — [Corresp. à revenir III] Profit en nature ou en argent qui revient à un individu, à un groupe d'individus, à une institution, pour une période déterminée, à titre de rente ou de rémunération de son activité. Revenu fiscal. Cottard, dont les dépenses dépassaient désormais les revenus, s'était mêlé à des affaires de contrebande (CAMUS, Peste, 1947, p. 1332). V. foncier ex. de Feuillet:
Ces deux robes, les pièces d'or qu'elle récoltait au premier jour de l'an et à la fête de son père, lui composaient un petit revenu de cent écus environ, que Grandet aimait à lui voir entasser.
BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 35.
Revenu cadastral (bâti/non bâti). Revenu officiel, mais fictif, attribué à chacune des parcelles relevées par le cadastre, et établi en principe tous les cinq ans pour les terres agricoles (d'apr. HABAULT Agric. 1983).
Revenus casuels. ,,Profits [qui reviennent aux princes, aux seigneurs, et] qui ne sont point compris dans le[ur]s revenus ordinaires`` (Ac. 1798-1935).
Revenu fiscal. Revenu déclaré à l'administration fiscale et destiné à servir d'assiette à l'impôt (d'apr. BERN.-COLLI 1981).
Revenu global. ,,Revenu d'une classe ou d'une catégorie définie de population`` (BARR. 1974).
Revenu imposable. Revenu net dont chaque contribuable a disposé pendant l'année précédant celle de l'imposition et qui sert de base au calcul de l'impôt sur le revenu (d'apr. Admin. 1972). Les contribuables d'une même commune s'en acquittent [de l'impôt de répartition] au prorata de leur revenu imposable (PRADELLE, Serv. P.T.T. en Fr., 1903, p. 125).
Revenu national. Somme des revenus perçus au cours d'une année, à l'intérieur et à l'extérieur d'un pays, par l'ensemble des agents économiques nationaux, en raison de leur participation à la production, préalablement à toute redistribution et à tout paiement d'impôts directs (d'apr. GEORGE 1970). Les États-Unis sont, dès 1880, la première puissance économique, que l'on calcule en revenu national ou en volume de production (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1968, p. 277).
Revenus publics. Revenus que l'État retire de diverses recettes ou de ses propriétés. Les revenus publics, le produit des impôts, dont l'objet principal, ainsi que chacun le sait, est d'entretenir la paresse (...) de tous les fainéants du royaume (COURIER, Pamphlets pol., Aux âmes dév. Véretz, 1821, p. 90).
Revenu social, différé, indirect, de transfert. Revenu (tel que pensions, allocations, congés payés, etc.) perçu par chaque foyer en raison de son appartenance à une communauté solidaire et destiné à couvrir les conséquences des risques dits sociaux (maladie, chômage, vieillesse, etc.) (d'apr. COMBE-CUSSET 1974).
Déclaration de revenus. Déclaration de ses revenus que tout contribuable est tenu d'envoyer chaque année à l'administration fiscale. Ils ne veulent pas signer de papier: « Ce sera déjà bien assez délicat, pour les déclarations de revenus... Nous aurons des embêtements... » (MAURIAC, Nœud vip., 1932, p. 174).
Impôt sur le revenu (des personnes physiques). Impôt dû chaque année par le contribuable, calculé sur les profits qu'il réalise ou les ressources dont il dispose et variant avec sa situation familiale. On peut s'imaginer un état de choses où l'impôt sur le revenu prévoit des taux excessifs donnant lieu à des répercussions dangereuses pour la propension à l'épargne et à l'investissement (Univers écon. et soc., 1960, p. 48-5).
Politique des revenus. ,,Ensemble des mesures grâce auxquelles les revenus distribués favorisent la croissance économique sans la déséquilibrer`` (FOULQ. Sc. Soc. 1978). Une politique des revenus doit prendre en considération l'ensemble des revenus, directs et indirects, qui sont le fruit de l'activité nationale (Réforme Sécur. Soc., 1968, p. 3).
SYNT. Revenu moyen par tête; revenu(s) personnel(s); faible(s) revenu(s); revenu(s) élevé(s); accroissement de revenus; augmentation du revenu; augmenter ses revenus; inégalité, insuffisance de(s) revenu(s); (re)-distribution, répartition du/des revenu(s); revenu(s) annuel(s); revenus d'un bien, d'un domaine; revenu agricole; revenus mobiliers, salariaux.
Au fig. L'admiration est-elle le seul revenu que vous puissiez tirer des diamants qui parent votre cou si blanc (BALZAC, Paix mén., 1830, p. 347). Chacun de nous possède un engrangement héréditaire formidable et ne vit même pas du revenu, ni du revenu du revenu du revenu de ce capital immense (L. DAUDET, Monde images, 1919, p. 222).
D. — [Corresp. à revenir II C 1] Traitement thermique appliqué à un (objet en) métal, à un alliage (pointes nord des aiguilles aimantées, ressorts de montres et d'horloges) pour remédier aux inconvénients de la trempe et lui faire retrouver, par un réchauffage régulier à une température suffisante et par un refroidissement lent, certaines qualités acquises antérieurement. Le revenu [des fleurets en acier au carbone] varie du jaune au bleu suivant les outils et leurs emplois (J. CAHEN, BRUET, Carrières, 1926, p. 98). Dans le but de faciliter au monteur la réfection de son outillage, de même que l'exécution de nouveaux outils, nous avons indiqué sur le tableau I les couleurs de revenu et de recuit avec les températures correspondantes (AMBROISE, Monteur mécan., 1949, p. 3).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. A. 1360 « ce qui revient annuellement à qqn d'un bien, d'une pension » (Concession à l'évêque de Belley par Amédée VI, A. Bourg ds GDF. Compl.); 1482 spéc. en parlant des ressources royales (Lettres de Louis XI, éd. J. Vaesen et B. de Mandrot, t. 10, p. 12); ca 1590 revenu publique (MONTAIGNE, Essais, III, 1, éd. P. Villey et V. L. Saulnier, p. 800); 1690 revenus de l'Estat (FUR.). B. 1608 fig. « profit, avantage » (M. RÉGNIER, Satires, éd. G. Raibaud, II, 70: à la fin j'ay cogneu Que la fidélité n'est pas grand revenu). II. 1723 technol. terme de faiseur d'aiguilles « traitement thermique donné après la trempe » (SAVARY). Part. passé subst. de revenir, spéc. pour I au sens de « rapporter » (v. ce mot I B 4 b). Fréq. abs. littér.:1 470. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 2 780, b) 2 302; XXe s.: a) 1 738, b) 1 608.

revenu [ʀ(ə)vəny; ʀəvny] n. m.
ÉTYM. 1320; p. p. substantivé de revenir.
1 Écon., cour. Ce qui revient (→ Revenir, D., 6.) à qqn, à titre d'intérêt, de rente, et, par ext., de salaire, etc. (→ Entrepreneur, cit. 9). Fruit, gain, produit, profit, rapport, usufruit.
1 Le revenu est d'une façon générale ce que l'individu, une collectivité, un groupe, un pays perçoit de façon normale et quel qu'en soit le motif. C'est pourquoi on préfère généralement employer des termes plus précis (rente, salaire, profit) ou l'accompagner d'un adjectif (revenu du travail, revenu des fermes, revenus boursiers) sauf s'il s'agit, pour une personne physique ou morale, du montant global de ses ressources annuelles de quelque façon que celles-ci se présentent (argent, coupons, produits, etc.), encore précisera-t-on alors qu'il s'agit du revenu annuel.
Romeuf, Dict. des sciences économiques, art. Revenu.
2 Ce mot a été (…) mal choisi, car il avait toujours signifié, en français classique, rentes ou intérêts (…) Il a donc fallu habituer le public à prendre le mot revenu au sens de bénéfices quelconques, fussent-ils retirés du travail. Les Français, au fond, ne s'y sont jamais résignés (…) ils pensent (…) que l'impôt sur le revenu devrait ne frapper qu'une fortune acquise, des rentes (…) De là l'impopularité incurable de notre système fiscal (…)
A. Thérive, Clinique du langage, p. 244.
Capital et revenus. Intérêt, rente (→ Accumuler, cit. 2; capitaliste, cit. 1; diminuer, cit. 2; épargner, cit. 8; exportation, cit. 5; fonds, cit. 3; manger, cit. 36). || Le revenu de l'argent. Travailler (faire). || Revenus fonciers, provenant de la location ou de l'habitation des propriétés bâties, ou des propriétés non bâties s'ils ne sont pas compris dans la catégorie des bénéfices agricoles. || Revenus d'un domaine (→ Entretien, cit. 2), d'exploitations (cit. 6) agricoles. || Revenus classés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (→ Appréciable, cit.; dépasser, cit. 7), dans celle des bénéfices non commerciaux (revenus des professions libérales, des charges et offices, etc.). || Revenus des valeurs mobilières (fixes, variables, temporaires). || Revenus des capitaux mobiliers. || Avoir un gros revenu, de gros revenus. || Revenu du travail. Salaire (→ aussi Pension, retraite). Admin. (En France). || Revenu minimum d'insertion. R. M. I. || Revenu assigné à un chef d'État. Dotation. || Revenus destinés à l'entretien d'une église. Fabrique.Anciennt. || Revenu d'un bénéfice (cit. 9) ecclésiastique. Casuel, congrue (portion congrue), prébende, temporel. || Avoir tant de revenu (→ Cinquième, cit.; estimation, cit. 4; pourrir, cit. 9). || Produire un revenu. Rapporter, rendre, et aussi rentable, rentrée. || Revenu annuel, viager. || Dépenser (cit. 5) son revenu (→ aussi Économie, cit. 20; engloutir, cit. 6; libéralité, cit. 3; piller, cit. 6). || Dépenser d'avance son revenu. → Manger son blé en herbe (cit. 20). || Impôts sur le revenu. || Revenu brut et revenu net imposable. || Revenu fiscal, qui sert d'assiette pour le calcul de l'impôt.
3 Un état politique où des individus ont des millions de revenu, tandis que d'autres individus meurent de faim (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 318.
4 La vie est chère pour les malheureux esclaves du franc, pour tous les « revenus fixes », pour les rentiers enfermés dans les limites d'une rente invariable, pour les retraités, les pensionnés, les fonctionnaires, les employés au mois, qui ont sans doute des possibilités d'augmentation, mais pour qui ces augmentations arrivent toujours trop tard, lorsque déjà une nouvelle poussée des prix en voudrait une autre.
J. Bainville, la Fortune de la France, p. 246.
4.1 En 1946, la vie quotidienne ne différait pas (et ne diffère toujours pas) selon les classes sociales en fonction du seul chiffre des revenus, mais par la nature du revenu (mode de paiement : à l'heure, au mois, à l'année, etc. selon qu'il s'agit de salaires, de traitements, d'honoraires, de rentes), par la gestion des revenus, par l'organisation.
Henri Lefebvre, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 69.
Revenu par tête d'habitant (calculé en dollars, par pays).
Revenus publics (1748; revenu publicque, 1588), de l'État (1690), que l'État retire des contributions ou de ses propriétés. Denier (→ Déprédation, cit. 2; dette, cit. 10; dispensateur, cit. 1; grain, cit. 2).|| Revenu national : « ensemble des biens et des services économiques nets obtenus par une économie nationale pendant une période donnée » (F. Perroux). || Méthodes d'évaluation du revenu national. || Revenu national brut (où sont comprises les sommes dépensées pour maintenir en état le capital productif de la nation). || Revenu national net (d'où ces sommes sont déduites).
5 La notion de revenu national a été conçue et définie pour la première fois, semble-t-il, à la fin du XVIIe siècle. En France, c'est Boisguilbert qui a employé pour la première fois ce terme dans Détail de la France (1695). Vauban dans La dime royale eut lui aussi recours à cette notion, afin de mesurer le degré de richesse de la Nation, ou plutôt à cette époque d'apprécier statistiquement son appauvrissement à la fin des guerres du règne de Louis XIV (…) les évaluations du revenu national proprement dit ou de quantités globales approchées furent assez nombreuses : citons (…) surtout les calculs de Lavoisier dont les résultats furent publiés dans Richesse territoriale du royaume de France (1791).
Romeuf, Dict. des sciences économiques, art. Revenu.
Politique des revenus : politique d'intervention des pouvoirs publics au niveau de la formation et de la répartition des revenus, en vue d'une régulation de la croissance économique et d'une distribution plus harmonieuse des profits.
2 (1723). Techn. Traitement thermique que l'on fait subir à l'acier après la trempe, consistant en un réchauffage régulier suivi d'un refroidissement lent ( Recuit) et ayant pour objet d'en augmenter la résilience.
CONTR. Capital, fonds; dépense.
HOM. Revenue.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • revenu — revenu, ue 1. (re ve nu, nue) part. passé de revenir. 1°   Qui s est rendu au lieu d où il était parti. Revenu à Paris. Revenu de Lyon. 2°   Terme de vénerie. Cerf revenu de tête, cerf chez qui le bois a repoussé 3°   Qui s est montré de nouveau …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • revenu — Revenu, m. acut. Tantost est le participe de Revenir, comme, Je suis revenu de là, Inde iam redij, Sum reuersus. Tantost est un nom substantif, et signifie la revenuë annuelle de quelque heritage, Annuus prouentus, Reditus praedij cuiuspiam,… …   Thresor de la langue françoyse

  • Revenu — Surtout porté en Bourgogne (58, 71), c est un toponyme désignant sans doute un bois taillis (ancien français revenu = jeune bois qui revient sur une coupe de taillis). Il existe un Bois du Revenu à Crux la Ville (58) …   Noms de famille

  • Revenu — (fr., spr. Rew nüh), 1) Einkommen, Ertrag, auch 2) so v.w. Rente …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Revenu — Pour le traitement thermique effectué en métallurgie, voir Revenu (métallurgie). Le revenu d un agent économique désigne[1] « l ensemble des droits sur les ressources disponibles qui lui sont attribués au cours d une période donnée sans… …   Wikipédia en Français

  • REVENU — n. m. Ce qu’on retire annuellement d’un domaine, d’un emploi, d’une pension, d’une constitution de rente, etc. Revenu clair et net, clair et liquide. Revenu médiocre, bien assuré. Des revenus considérables. Une terre d’un bon revenu, d’un mauvais …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • REVENU — s. m. Ce qu on retire annuellement d un domaine, d un emploi, d une pension, d une constitution de rente, etc. Revenu clair et net, clair et liquide, médiocre, bien assuré. Des revenus considérables. De grands, de bons revenus. Une terre de bon… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • revenu — I. Revenu, [reven]ue. part. pass. Il a les significations de son verbe. II. Revenu. s. m. Ce qu on retire annuellement du fond des biens que l on a. Revenu clair & net, liquide, mediocre, bien asseuré. une terre de bon revenu. il a tant de revenu …   Dictionnaire de l'Académie française

  • revenu — nm. : rèmnyu (Albanais), revenu (Albertville, Chambéry), arvnyu (Thônes), rvnu apv. (Billième) ; rinta <rente> nf. (Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • revenu — Part. pas. m.s. revenir …   French Morphology and Phonetics


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.